Affiliation

Vos avantages:

  • Service personnalisé
  • Information et aide juridique
  • Conseils de carrière
  • Un syndicat fort et solidaire
Je m'affilie
   

Que se passe-t-il en cas de maladie durant mon intérim?

Maladie longue durée
En cas de maladie, il faut immédiatement prévenir et transmettre un certificat médical à son agence d’intérim ainsi qu’à sa mutualité. Il est également conseillé de prévenir l’entreprise où on travaille effectivement (l’entreprise utilisatrice).

Paiement du salaire durant la période de maladie

Si vous avez au moins un mois d'ancienneté auprès de la même firme d'intérim, vous aurez droit au paiement du salaire garanti à 100 %.
Ce salaire garanti sera payé jusqu'à la fin du contrat en cours ( semaine, journée, etc..).

Pour déterminer votre ancienneté, on tient compte des différents contrats journaliers (successifs) ou hebdomadaires auprès de la même agence d'intérim.
On peut également prendre en compte les interruptions entre deux contrats pour autant que cette interruption ne dépasse pas 7 jours.

Après cette période de salaire garanti à charge de l'agence d'intérim, l'intérimaire qui a au moins une ancienneté d'un mois auprès de la même firme d'intérim et un mois d'ancienneté auprès de la même firme utilisatrice (la firme où vous travaillez réellement), a droit à :
  • une allocation de maladie payée par la mutualité (+/- 60 % du dernier salaire)
  • une indemnité complémentaire à charge de l’agence en plus de l’allocation de maladie versée par la mutualité jusqu'à la fin du 1er mois de maladie (+/- 25 % du dernier salaire)

Au delà de cette période d'indemnisation, et si votre maladie se poursuit après le 1er mois de maladie, vous pouvez outre la poursuite de l'indemnisation de la mutualité, percevoir une intervention (+/- 40 % du l'indemnité de la mutualité) à charge du Fonds Social des Intérimaires (voir les informations pratiques du Fonds Social ICI).
Si vous ne réunissez pas les conditions d'ancienneté reprises ci dessus, votre mutualité vous indemnisera dès le premier jour de maladie. Pour obtenir son intervention, transmettez lui immédiatement une copie de votre certificat médical.
Consultez les tableaux d'information ci-dessous pour déterminer les différentes interventions de l'agence d'intérim et/ou de la mutualité ou du Fonds Social auxquelles vous auriez droit.

 

En cas de maladie survenant APRÈS une période de travail intérimaire

Formalités à effectuer
Selon les conditions expliquées ci dessous, vous pouvez bénéficier d’une indemnité complémentaire à l'intervention de votre mutualité, à charge de l'agence d'intérim.
A cette fin, il est obligatoire de transmettre immédiatement à l’agence d’intérim, un certificat médical.
Paiement d'une indemnité à charge de l'agence d'intérim
Les intérimaires, qui deviennent malade le premier jour de travail qui suit la fin de leur période de travail intérimaire ont droit, durant une semaine, à une indemnité en complément de l'intervention de leur mutualité. Celle-ci est payée par l’agence d’intérim et est équivalente à +/- 25 % du salaire.
Cette indemnité n'est payée que pour autant que:
  • Vous ayez travaillé durant 65 jours sans interruption, auprès de la même firme d'intérim et de la même firme utilisatrice
  • Vous ayez envoyé votre certificat médical dans les 48 heures qui suivent la fin de votre dernier contrat de travail intérimaire.

Que se passe-t-il pour les étudiants intérimaires en cas de maladie?

Comme pour les autres intérimaires il faut prévenir l'agence d'intérim de la maladie et lui transmettre un certificat médical. Les jours d'absences pour maladie sont payés (salaire garanti jusquà la fin du contrat en cours) par l'agence d'intérim pour autant que l'intérimaire étudiant ait déjà un mois d'ancienneté. 
Les étudiants qui travaillent comme intérimaires sous régime de cotisation ONSS réduite, n’ont pas droit à une allocation versée par la mutuelle.
Pour en savoir plus contactez les Jeunes CSC

Que se passe-t-il en cas de maladie de longue durée ?

Un fonds social pour les travailleurs intérimaires a été créé afin d'aider les travailleurs intérimaires.
En cas de maladie de longue durée (plus d’un mois de maladie) une indemnité complémentaire correspondant à 40% de l'indemnité de maladie payée par la mutualité peut être accordée sous certaines conditions.
Les conditions et le formulaire pour pouvoir bénéficier de cette indemnité sont repris sur le site du Fonds Social des intérimaires 
Le conseil syndical:
Si vous avez des difficultés pour obtenir cette indemnité ou si vous souhaitez plus d'informations sur les congés de maladie ou les accidents de travail, n'hésitez pas à nous contacter