Maladie longue durée

Maladie invalidité
En cas de maladie de plus d'un mois, le travailleur intérimaire a droit, à charge du Fonds social pour les Intérimaires, à une indemnité qui vient s'ajouter aux indemnités payées par la mutuelle. Cette indemnité s'élève à 40% de l'indemnité brute payée par la mutuelle.
Elle est due à partir du premier jour du deuxième mois de maladie et, si l'incapacité persiste, pour une période totale ininterrompue de trois mois.

Conditions d'octroi:

  • Travailler comme intérimaire au moment où débute la maladie et déjà avoir bénéficié du salaire garanti payé en cas de maladie par la firme de travail intérimaire;
  • Avoir au moins deux mois d'ancienneté dans le secteur intérimaire sur une période de 4 mois;
  • Introduire dans les trois mois suivant le début de l'incapacité de travail, une demande au Fonds social pour les intérimaires
  • Cette demande doit s'effectuer via un formulaire-type
  • Il faut y joindre les documents suivants :
    • une copie du contrat de travail au cours duquel l’incapacité de travail a débuté;
    • la preuve que l’intérimaire a bénéficié d’une période de salaire garanti (fiche de paie correspondante);
    • la preuve que l'intérimaire avait au moment du début de l’incapacité de travail au moins une ancienneté d'au moins de deux mois dans le secteur de l'intérim sur une période de quatre mois (contrats de travail et fiches de paie correspondantes ou attestation détaillée de l’entreprise de travail intérimaire);
    • une (des) attestation(s) de la mutuelle permettant au Fonds Social de calculer le montant de l’indemnité complémentaire
Le congé de maternité ainsi que les maladies consécutives à des accidents de travail et des maladies professionnelles ne donne pas droit à une indemnité complémentaire.  
En cas de problème:
Si vous avez des difficultés pour obtenir cette indemnité ou si vous souhaitez plus d'informations sur les congés de maladie ou les accidents de travail, contactez nous.