Exclusion du droit aux allocations d’insertion

Les allocations d’insertion sont attribuées pour une période de 36 mois (3 ans); pendant cette période, l’ONEm contrôle le comportement actif de recherche d’un emploi. Au terme de cette période de trois ans, vous perdez le droit à ces allocations d’insertion. Depuis le 1er janvier 2015, vous pouvez être exclu de ce droit aux allocations d’insertion.

Avez-vous droit à la prolongation de vos allocations d’insertion ? 

Si vous travaillez, si vous avez travaillé (à temps partiel) ou si vous suivez une formation, votre droit aux allocations est prolongé par la période de travail ou de formation.  En tant que travailleur ALE, une prolongation peut également vous être accordée dans certains cas. La CSC vérifie systématiquement si vous répondez à toutes les conditions et effectue si nécessaire les démarches requises, tout en prodiguant les conseils nécessaires et en offrant un accompagnement. Nous prenons contact avec l’ONEm et/ou le FOREM.  

Suspendu malgré tout ? En cas de risque de perte de revenus, la CSC vous oriente :

  • Vers le CPAS qui a comme objectif de garantir un revenu minimum. L’octroi de cette allocation d’assistance est soumis à plusieurs conditions.  En fonction de votre situation personnelle ou familiale, le CPAS examine les moyens auxquels il convient de recourir pour vous aider. Consulter la liste de tous les CPAS en Belgique
  • Vers la mutuelle : si vous êtes en incapacité de travail suite à une maladie, contactez alors votre mutuelle.
  • Si vous n’avez aucun revenu ou si vous touchez un revenu par le biais du CPAS, vous bénéficiez d’une cotisation réduite pour votre affiliation CSC.  

Vous êtes aussi suspendu ? La CSC ne vous laisse pas tomber ! 

Nous sommes là pour vous aider à obtenir la prolongation de vos allocations d’insertion lorsque c’est possible, mais également introduire toute demande pour d’autres allocations (par exemple le revenu d’intégration sociale au CPAS,…). 
Si nécessaire, la CSC vous procure une aide juridique.