Etes-vous protégé en tant que candidat aux élections?

Un militant qui entend assumer efficacement le rôle de porte-parole du personnel, doit pouvoir s'exprimer librement et effectuer correctement ses activités syndicales. C'est précisément pour cette raison que la loi vous protège en tant que représentant du personnel. 
L'employeur ne peut pas vous licencier ou vous changer de département parce que vous défendez les intérêts des travailleurs. L'exercice de votre mandat syndical ne peut pas vous empêcher de bénéficier de promotions ou d'avantages.

Licenciement

Si vous êtes licencié pour des motifs autres qu'une faute grave ou que pour des raisons économiques, vous bénéficiez du soutien juridique de la CSC. Lorsqu'un travailleur protégé est licencié, le tribunal du travail peut condamner l'employeur à verser au travailleur une indemnité à hauteur de 2 à 8 ans de salaire.

Protection aussi pour les nouveaux candidats

Cette protection s'applique également aux nouveaux candidats mais n'entre en application que 65 jours avant l'échéance à laquelle les listes de candidats doivent être introduites. Dans la pratique, pour les élections de mai 2016, cette protection commence vers la mi-janvier 2016. 
La date précise dépend de la date à laquelle les élections seront organisées dans votre entreprise ou institution. Pour connaître la date exacte dans votre entreprise, informez-vous auprès des autres militants CSC ou d'un responsable CSC.