Le congrès

Congrès CCF

Premier congrès francophone

La CSC francophone (Wallons et Bruxellois de la CSC) ont tenu son premier congrès, à Houffalize, le 20 avril 2013. Elle a mené ses travaux en «déconstruisant» le discours dominant et en ayant la volonté de mettre l’imagination, la réflexion et l’engagement au service de la société plus équitable et solidaire qu’elle veut voir émerger.  
Ce premier congrès s’est déroulé à la veille de la mise en œuvre de la VIe réforme de l’ Etat qui a modifié profondément la structure de la Belgique. Les Communautés sont devenues plus encore que par le passé le cœur des politiques pour l’enseignement, les familles, les personnes âgées, la culture. 
Les travaux du congrès ont commencé par une évaluation des activités menées par le CCF (Comité communautaire francophone de la CSC) depuis 2009 et constaté que la CSC francophone a été active sur de nombreux fronts: questions d’enseignement, de diversité, nombreuses actions des jeunes, des femmes, des seniors, des travailleurs sans emploi…   
Les congressistes ont ensuite balisé l’action pour les quatre années à venir avec une double priorité: donner plus de place aux jeunes (ainsi que l’avait décidé le Congrès 2010 de la CSC nationale) et influer pour que le transfert des compétences bénéficie à tous, en particulier aux plus faibles.