Le Comité communautaire francophone

logo CCF Comité Communautaire Francophone
Le CCF (Comité communautaire francophone) est l’organe de décision de la CSC francophone (CSC wallonne et CSC bruxelloise). 
Il se compose de membres du CRW (Comité régional wallon) et de membres francophones du CRB (Comité régional bruxellois) proportionnellement au nombre d’affiliés francophones dans les 19 communes de Bruxelles. 
Le CCF,  de même que le comité communautaire germanophone et le comité communautaire flamand, est compétent pour adopter des positions et prendre des décisions concernant les matières confiées aux Communautés ainsi qu’au sujet des aspects communautaires de la politique fédérale.
Parmi les compétences de la Fédération Wallonie-Bruxelles (nom actuel de la Communauté française), il y a notamment l’enseignement, la recherche scientifique, la culture, l’accueil de la petite enfance, l’aide à la jeunesse, l’audiovisuel, les maisons de justice…
Le CCF comporte plusieurs groupes de travail (groupe de travail Enseignement-Formation, groupe de travail Questions sociales, groupe de travail International…) dont le principal objectif est d’articuler les aspects politiques et techniques, l’actualité et les perspectives de la CSC francophone sur les matières traitées par chaque groupe. Chaque groupe de travail intègre des militants et permanents des centrales, des fédérations, des services et des groupes spécifiques.
La CSC francophone travaille en solidarité avec l’ensemble du Mouvement ouvrier chrétien (MOC).
Elles collabore aussi avec d’autres organisations qui partagent ses valeurs, en particulier: 
  • Le CNCD et 11.11.11 sur la problématique Nord-Sud
  • Des réseaux intersyndicaux (Rise, Brise)  et des plateformes telles que Achact, la Coalition climat, le Réseau financement alternatif, Econosphères…
  • Des associations culturelles qui contribuent à diriger la société vers une transition juste
  • Des organisations de groupes particuliers qui partagent ses objectifs, notamment des associations de jeunes, de femmes, de personnes d’origine étrangère, de sans-papiers, de personnes handicapées, de personnes âgées et de personnes en situation de pauvreté
  • Des organisations qui luttent pour une autre mondialisation et une autre Europe. 

En savoir plus sur :