La CSC milite pour une autre Europe

La CSC plaide pour une Europe sociale et solidaire. Pour porter au mieux son action, elle est membre de la Confédération européenne des syndicats (CES).
L’Europe gagne chaque jour en influence dans la vie quotidienne des travailleurs européens. Une action syndicale forte au niveau européen est donc indispensable, en particulier en période de crise. Les problèmes causés par un système financier débridé nécessitent une solution au niveau européen, voire mondial. Le mouvement syndical européen a vu le jour dans les années 50 et s’est développé progressivement pour devenir l’actuelle Confédération européenne des syndicats. 

Quels sont les objectifs ?

La CSC plaide pour une action syndicale forte sur le plan européen. Une Confédération syndicale européenne combative est importante. La concertation et le travail en réseaux avec les partenaires syndicaux européens sont essentiels pour la CSC. La CES et ses fédérations professionnelles (action sectorielle européenne) constituent les pierres angulaires du contre-pouvoir social au sein de l’Union européenne. Elles doivent défendre les intérêts de leurs affiliés et de tous les travailleurs européens. 
La CSC participe activement au travail européen et à la concertation sociale dans les différentes instances de la Confédération européenne des syndicats, ainsi qu’aux réunions paritaires entre les partenaires sociaux européens.  

Une Europe plus sociale

Le Traité de Maastricht (1992) a constitué une étape importante vers une Europe plus sociale. Ce traité prévoit que, tant l’organisation européenne des travailleurs (CES) que les organisations patronales européennes (Business Europe et CEEP), doivent être consultées pour tout avant-projet de loi européenne et toute initiative en matière de droit social. Les partenaires sociaux sont donc impliqués au stade le plus précoce du processus décisionnel. Ils sont également compétents pour régler la matière considérée par une convention collective de travail européenne.

Lutte en faveur d'un pacte social

La CSC lutte actuellement, avec les autres organisations membres de la CES, en faveur d’un pacte social pour l’Europe, qui permette de placer la croissance durable, la qualité de l’emploi et une plus grande justice sociale à l’avant-plan de l’agenda européen.  
Téléchargez la note d'information sur le modèle social face à la gouvernance économique européenne. 

Le Comité économique et social de l’Union européenne

La CSC a deux mandats au sein du Comité économique et social de l’Union européenne (CESE). Le CESE a été mis en place au moment de la création de l’UE selon le modèle de certains comités économiques et sociaux nationaux. Il émet des avis sur chaque projet de directive, recommandation ou programme d’action de l’UE. 

Nos priorités

Le partenariat transatlantique de commerce et d'investissement (TTIP)

Ce partenariat avec les Etats-Unis mine le modèle de prospérité européen. La CSC demande la suspension immédiate des négociations et un débat démocratique sur le mandat de négociation.
REFIT - Stop à la déréglementation de l'Europe: Repensez Refit
La Commission s’enorgueillit d’alléger le droit européen, de le simplifier et de le rendre moins coûteux. Mais pour qui ? Pour les travailleuses enceintes qui verront le retrait de la proposition de directive sur la protection de la maternité ? Ou pour les coiffeuses et les coiffeurs à qui on refuse la protection de la sécurité et de la santé au travail ? Pourquoi la Commission ne tient-elle pas compte du coût que représente pour la société l’absence d’une législation adéquate en matière de santé et de sécurité?

Fiscalité - Les LuxLeaks démontrent qu’ il y a quelque chose de pourri au cœur de l’Europe

Les fuites de données fiscales du Luxembourg ne révèlent rien de nouveau. Les gouvernements européens et la Commission étaient au courant des stratagèmes des grandes entreprises mis en place pour payer le moins d’impôt possible. Ce que le Consortium International des Journalistes d’Investigation (ICIJ) révèle c’est le système à échelle industrielle des ententes fiscales secrètes et la complicité du gouvernement luxembourgeois. En conséquence, ce sont des milliards d’euros qui ont été perdus au détriment des citoyens soumis à des réductions d’emploi, de rémunération et de protection sociale.

Nos participations

CES  

Au niveau européen, la CSC est membre de la Confédération européenne des syndicats (CES). La CES a été créé en 1973. Elle compte aujourd’hui 88 confédérations syndicales nationales réparties dans 37 pays ainsi que dix fédérations syndicales européennes.

ETUI 

L’Institut syndical européen (European Trade Union Institute, ETUI) est le centre indépendant de recherche et de formation de la Confédération européenne des syndicats (CES), qui regroupe elle-même les organisations syndicales d’Europe. L’ETUI met ses compétences - acquises notamment dans le cadre de ses réseaux académiques, universitaires et d’experts – au service de la défense des intérêts des travailleurs au niveau européen et au renforcement du volet social de l’Union européenne.

OSE 

La CSC est également membre fondateur de l’Observatoire social européen (OSE). L’OSE est un centre de recherches, d’études et d’actions dans le domaine social et de l’emploi en Europe. L’OSE analyse l’impact des politiques européennes sur le champ social aux niveaux nationaux et européen.Il formule des propositions, mène des recherches, réalise des outils de formation et d’appui à la réflexion sur la dimension sociale de l’Union européenne.