Le défi de la transition juste

La dégradation de notre environnement impose une transition sociétale et économique majeure.  
D’une part notre mode de vie actuel surconsomme des énergies fossiles et non renouvelables comme le pétrole, le gaz, l’uranium, le charbon. Par définition, ce sont des énergies de transition qu’il faut économiser et remplacer progressivement par d’autres énergies renouvelables comme le vent, le soleil, la biomasse, l’énergie hydraulique,…
D’autre part, selon le GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat), les pays développés doivent d’ici 2050 faire baisser leurs émissions de gaz à effet de serre de 80 à 95 %. Dès 2015, les émissions mondiales de CO2 doivent commencer à diminuer (alors qu’elles continuent d’augmenter aujourd’hui). 
Nous nous trouvons donc face à un défi majeur qui concerne tous les acteurs politiques, économiques et les citoyens. Pour les syndicats, cette transition doit être progressive, combiner emploi et justice sociale, viser la stabilisation du climat et une empreinte écologique durable.Consultez le site www.rise.be pour en savoir plus sur la transition dans nos entreprises.

En savoir plus sur :