Des camionnettes de ramassage à la Câblerie

Des camionnettes de ramassage à la Câblerie

La Câblerie d’Eupen est la plus grosse entreprise de la région germanophone. Elle occupe environ 900 personnes, dont une bonne partie viennent des communes du sud: Saint-Vith, Bütgenbach, Bullange. Depuis les années 60, un système de camionnettes/mini-bus transportent les travailleurs de leur domicile au travail. «Ces collègues ont la possibilité de venir avec les camionnettes de la câblerie quand ils travaillent en deux ou en trois pauses. Pour ceux qui font quotidiennement entre 30 et 50 km par trajet, c’est intéressant» explique Daniel Mackels, délégué principal CSC Metea.
Pour les ouvriers habitant les communes du nord de la communauté germanophone, un contrat avec une entreprise d’autobus a été conclu. Il concernait au départ les trois pauses et a été réduit par la suite pour ceux qui travaillent en deux pauses. Craignant qu’on abandonne un jour cette formule de bus de ramassage, les délégués du conseil d’entreprise ont pris l’initiative de faire un sondage parmi les ouvriers pour savoir combien voulaient profiter d’un bus. «Nous avons été étonnés de voir que 10% des ouvriers étaient intéressés, mais ce n’était pas possible pour ceux qui travaillaient en 3 pauses. 10% des ouvriers, cela veut dire une soixantaine des personnes», raconte Anibal Gonzalez-Alvarez, délégué CSC au CPPT. 
«Sur base de cela, nous avons mené un débat au conseil d’entreprise et nous avons pu négocier qu’il y ait des bus de ramassage pour ceux qui font les 2 pauses et aussi pour ceux qui font les 3 pauses». Le contrat avec l’entreprise d’autobus a été renégocié.  Et la câblerie elle-même a investi dans quatre nouvelles camionnettes. «La direction renouvelle régulièrement ces camionnettes. Quant aux ouvriers qui conduisent leurs collègues, ils reçoivent une petite indemnité que nous avons pu faire augmenter récemment» précise Daniel Mackels.