L’outplacement

Le reclassement professionnel ou outplacement, est un ensemble de services et de conseils de guidance destinés à un travailleur qui perd, ou risque de perdre, son emploi. 
Ces services et conseils sont fournis individuellement ou en groupe, à la demande de l’employeur, par un bureau d’outplacement. Celui-ci peut être un bureau commercial, une institution publique ou une initiative paritaire.

L’outplacement est-il volontaire ou obligatoire ?

L’employeur ne peut pas imposer un outplacement au travailleur.
Toutefois, la participation à un outplacement est, pour certains travailleurs âgés, une obligation pour bénéficier d’allocations de chômage.

Quand l’outplacement peut-il être organisé ?

La mission d’outplacement ne peut pas commencer si ce travailleur concerné n’a pas donné préalablement son accord par écrit.
Cet accord précise la date du début de la mission, son type (individuel ou en groupe), le nom du bureau d’outplacement et le programme du travailleur. 
Lorsque l’outplacement est lié à un licenciement, le travailleur ne peut donner son accord au démarrage de la mission qu’après la notification du préavis ou de la rupture immédiate du contrat.

Quelles sont les conditions d’outplacement pour les travailleurs de plus de 45 ans ?

Les travailleurs âgés de 45 ans et plus au moment de leur licenciement ont droit à un outplacement pourvu qu’ils répondent aux conditions suivantes :
  • Une ancienneté d’au moins un an 
  • Un licenciement autre que pour motif grave ou en vue de la prépension
  • Etre âgé de moins de 60 ans
Dans ce cas, l’outplacement est fourni par l’Onem. Il a une durée minimale de 60 heures sur une période maximale de douze mois. Il comporte trois phases (2 mois, 4 mois et 6 mois) durant lesquelles il a droit à 20 heures d’accompagnement.