A quoi sert le précompte professionnel

Précompte professionnel
Le montant versé sur votre compte bancaire ne correspond pas au salaire brut mentionné sur votre fiche de paie. Un précompte professionnel est déduit de votre salaire. Il s’agit d’une avance sur vos impôts. C’est votre employeur qui doit retenir sur votre salaire le précompte professionnel prescrit. Le montant de ce précompte dépend de votre barème salarial et du nombre de personnes qui sont à votre charge.  
Si vous craignez de devoir effectuer un versement complémentaire substantiel lors de la réception de votre avertissement-extrait de rôle, vous pouvez demander à votre employeur d’augmenter le montant des retenues effectuées chaque mois. Cette pratique est conseillée dans les cas suivants: 
  • Vous exercez plusieurs emplois (pensez à une activité complémentaire)
  • Vous combinez plusieurs occupations à temps partiel (vous n’êtes guère taxé sur les deux emplois parce que le montant est peu élevé, mais en fin de compte la somme à rembourser au fisc sera importante). 
  • Maladie ou chômage de longue durée. 
Votre employeur vous remet une fiche de paie qui mentionne les rémunérations payées et les précomptes retenus en cours d’année. 

Sécurité sociale 

En tant que travailleur salarié, en plus du précompte professionnel, vous êtes assujetti à la sécurité sociale (sauf si vous êtes un travailleur étudiant ou si vous travaillez moins de 8 heures chez un ou plusieurs employeurs, pour les besoins du ménage de l’employeur ou de sa famille). Etre assujetti à la sécurité sociale signifie que: 
  • Votre employeur doit être enregistré à l’Office National de Sécurité Sociale (ONSS).
  • L’ONSS doit être informé de votre engagement par voie électronique, par le biais d’une déclaration immédiate d’occupation, également appelée DIMONA.
  • Votre employeur déclare à l’ONSS votre salaire et votre temps de travail. 
Une cotisation personnelle, qui représente 13,07% de votre salaire brut, est déduite de votre salaire en tant que travailleur. Le montant de cette cotisation peut être moindre si votre salaire se rapproche du salaire minimum. Outre les cotisations personnelles, l’employeur doit verser à l’ONSS une cotisation patronale.  
Toutes les sommes non déclarées à l’ONSS influent sur vos droits en matière de sécurité sociale. Si par exemple vous travaillez au noir, cela influence le montant de vos éventuelles allocations de la mutuelle, celui de vos allocations familiales, de votre pension.  Vous devez donc vérifier si votre employeur déclare votre activité comme travailleur salarié! 
En cas de problèmes liés à vos allocations de chômage, vous pouvez, à condition que des cotisations sociales aient été retenues sur votre rémunération, déposer plainte auprès de l’inspection de l’ONSS ou de la CSC.

En savoir plus ?