Index

L’index est un mécanisme qui permet d’adapter automatiquement les salaires, les pensions et les allocations sociales au coût de la vie. Il protège ainsi le pouvoir d’achat de tous les travailleurs et de tous les allocataires sociaux de notre pays. 

Que comprend l’index ? 

L'index est composé des éléments suivants :
  • Une corbeille de l’index. Elle est composée d’environ 500 produits et services, elle permet de vérifier dans quelle mesure le coût de la vie augmente.  Cette corbeille est adaptée tous les deux ans en fonction des habitudes d’achat de la population. L’index mesure ainsi l’évolution des prix des produits et services qui sont achetés par les ménages belges.   
  • Un indice (santé). Depuis les années 1990, le tabac, les boissons alcoolisées, l’essence et le diesel ne sont plus repris dans la corbeille. On parle désormais de l’indice santé.  
  • Une adaptation des salaires à l’index. L’adaptation des salaires à l’index est calculée sur la base de la moyenne de l’indice santé sur une période de quatre mois.  L’évolution des salaires suit donc, avec retard, l’augmentation du coût de la vie.  Les adaptations de salaire sont ainsi étalées dans le temps.

L’index est-il le même pour tous ?

Notre indexation automatique n’est pas réglée par la loi (sauf pour les allocations sociales et les salaires dans le secteur public), mais bien par des conventions collectives sectorielles. C’est ce qui explique, par exemple, que l’indexation n’intervient pas partout au même moment.
L’indexation automatique n’est donc pas un système rigide mais un système qui fait l’objet de négociations. Des adaptations peuvent être négociées par les partenaires sociaux dans les secteurs. Certains secteurs ont conclu d’indexer les salaires à intervalles fixes. Ces intervalles varient d’un secteur à l’autre.

Et pour les agents des services publics ?

Dans le secteur public, le mécanisme d’indexation des salaires des fonctionnaires est défini par la loi et il revient à l’administration de l’appliquer.  Ce mécanisme est basé sur l’« Indice-pivot »  des pouvoirs publics et fonctionne sur base d’un examen de l'évolution de l’indice-santé (dépasse-t-il oui ou non un certain indice-pivot).
L’adaptation des salaires dans le secteur public survient : 
  • Un mois après le dépassement pour les pensions et allocations sociales (par ex. le salaire minimum  garanti moyen)
  • Deux mois après le dépassement de l’indice-pivot pour les traitements et salaires.

La position de la CSC face à l’index ?

L’index constitue par définition un instrument socialement «neutre».  L’index traite tout le monde de la même manière.  Lorsque les prix augmentent, l’index garantit que nous pourrons tous faire les mêmes dépenses qu’avant, sans qu’il n’y ait de jugement sur le type de dépense.  La CSC pense qu’il est essentiel de sauvegarder ce principe. Un système est mieux défendu par toutes les couches de la société s’il est «universel». 
Si tout le monde bénéficie de l’indexation automatique, elle devient un système général soutenu par un grand nombre de travailleurs, de pensionnés et d’allocataires sociaux. 
En savoir plus: visitez www.indexo.be

Adaptations de l'index par année

Adaptations de l'index pour l'année :