Congés et primes

Les périodes de maladie sont assimilées en matière de congé payé, à concurrence d’un an.
Si vous êtes employé, le pécule de vacances est à charge de l’employeur : cette assimilation ne jouera donc que si vous étiez lié par un contrat de travail durant cette période. Cette restriction ne s’applique pas aux ouvriers, dont le pécule est payé par une caisse.
Si vous tombez malade peu avant de partir en vacances, vous pouvez reporter la date de vos vacances, même si vous aviez déjà convenu de la date avec l’employeur ou si votre entreprise a une planification collective des vacances.
Par contre, si vous tombez malade durant vos vacances, vous ne pourrez pas demander à pouvoir prendre à un autre moment les jours que vous avez perdus.

Jours fériés

L’employeur reste tenu de payer les jours fériés qui tombent dans un certain délai à partir du début de la maladie. Les indemnités de mutuelle ne vous seront pas payées pour ces jours.

Prime de fin d'année

Il n’existe pas de législation nationale sur les primes de fin d’année. Il faut donc se référer aux conditions d’octroi applicables dans votre secteur ou votre entreprise. La majorité des conventions collectives prévoient une assimilation des périodes de maladie, à concurrence d’un certain nombre de jours. 
Pour les employés relevant de la commission paritaire auxiliaire (CPNAE – CP 218) une limite de 60 jours est appliquée.