Mise au travail des moins valides

Qui gère le reclassement des moins valides ?

Dans chaque Communauté et/ou Région, le reclassement social est géré par un ou plusieurs organismes spécialisés :
  • En Wallonie par l’Agence wallonne pour l’intégration des personnes handicapées (AWIPH).
  • A Bruxelles (services francophones) par le service d’administration de la Cocof, connu sous le nom de Phare (Personnes handicapées, autonomie recherchée). 
  • En communauté germanophone par le service des personnes handicapées (Dienststelle für Personen mit Behinderung – DPB).
Ces services et organismes proposent différentes formes d’aide à l’emploi ordinaire (adaptation du poste de travail, subvention salariale, accompagnement).  
Une CCT du CNT (CCT n° 99 du 20.02.2009) prévoit le principe de l’égalité de rémunération entre travailleurs handicapés et travailleurs non-handicapés. Il est interdit de discriminer les travailleurs handicapés, notamment en matière d’engagement et de licenciement.

Qu’en est-il des entreprises de travail adapté ?

Les entreprises de travail adapté s’efforcent de combiner rentabilité économique et reclassement professionnel des personnes handicapées. Elles sont reconnues et subventionnées par l’organisme compétent de la Communauté concernée, qui autorise l’occupation et intervient, le cas échéant, dans le coût salarial.
Le travailleur est occupé dans le cadre d’un contrat de travail normal. Les entreprises de travail adaptés, quelle que soit leur activité concrète, relèvent d’une commission paritaire spécifique, qui comporte trois sous-commissions paritaires, selon l’autorité subsidiante (Région wallonne, y compris Communauté germanophone, Commission communautaire francophone pour Bruxelles, Communauté flamande).

Qu’en est-il de la formation ?

Les moins valides ont accès à des dispositifs de formation, soit dans le cadre de l’apprentissage ou de la formation professionnelle des demandeurs d’emploi, soit dans un cadre spécifique.  
 
En Communauté française, l’AWIPH et SBF-ISPPH proposent :
  • Des stages de découverte en entreprise.
  • Des contrats d’adaptation professionnelle (en entreprise ou en ETA).
  • Des formations professionnelles en centre agréé.
En Communauté germanophone, par le biais du « Start-service » de la DPB on peut accéder à :
  • Des stages d’orientation en milieu de travail.
  • Des formations en milieu de travail.
  • Des emplois en milieu de travail.
  • Des stages de formation.