Vous êtes enceinte ? Protégez-vous!

Maternité
Si vous êtes enceinte, n’oubliez pas d’en informer votre employeur, de préférence au moyen d’un certificat médical.  Celui-ci sera à envoyer par lettre recommandée ou à remettre à votre employeur en lui demandant de signer un accusé de réception. Conservez également une copie du certificat pour vous. A partir de cette notification, votre employeur pourra tenir compte de votre état et vous pourrez bénéficier d’un certain nombre de mesures de protection.

Qu'est-ce que la protection contre le licenciement ?

Si vous travaillez dans le secteur privé, ou si vous êtes un agent contractuel ou temporaire du secteur public, vous ne pouvez pas être licenciée pour des motifs liés à votre maternité. Dès le moment où votre employeur est informé de votre grossesse et jusqu’à un mois après la fin de votre congé postnatal, il ne peut pas vous licencier. Il peut par contre le faire si vous commettez une faute grave, pour des motifs économiques, pour réorganisation de l’entreprise, …
Si par malheur, votre employeur en vient à vous licencier sans motif valable ou en raison de votre grossesse, il devra vous payer l’indemnité de préavis normale plus 6 mois de salaire brut.

Pouvez-vous vous absenter de votre travail pour vous rendre chez le gynécologue ?

Si votre grossesse requiert des examens qui ne peuvent avoir lieu en dehors des heures de travail, vous avez le droit de vous absenter de votre travail. Pendant cette période, vous conservez votre salaire normal. Parfois, vous devez en informer votre employeur au préalable et par écrit. Dans ce cas, il est conseillé de rentrer un certificat médical.

Votre employeur peut-il vous obliger à travailler la nuit ou à prester des heures supplémentaires ?

Les possibilités de travailler la nuit sont limitées. L’employeur ne peut vous obliger à travailler la nuit durant les 8 semaines qui précèdent la date présumée de votre accouchement, ou si vous disposez d’un certificat médical faisant apparaître la nécessité d’une interdiction du travail de nuit.  
L’employeur ne peut pas non plus vous obliger à prester des heures supplémentaires, sauf si vous exercez une fonction de confiance ou de direction.

Qu'est-ce que le congé prophylactique pour femmes enceintes ?

Si vous êtes enceinte et si vous effectuez un travail dangereux pour votre santé ou celle de votre enfant, vous avez droit à un congé prophylactique ou préventif. Dans ce cas, vous êtes indemnisée par votre mutuelle. Le médecin traitant doit confirmer dans un certificat médical que le travail est trop dangereux pour vous ou pour votre enfant. En ce qui concerne le montant de l’indemnité, on distingue l’écartement partiel du travail de l’écartement total du travail.  
Si vous le souhaitez, vous pouvez également prendre un congé d’allaitement prophylactique
Les règles ci-dessus s’appliquent au secteur privé. Pour les dispositions en vigueur dans le secteur public, nous vous renvoyons au site de la CSC Services publics
Vous pouvez également consulter la brochure Travail et maternité.
Consultez la fiche du Guide de législation sociale