Vous êtes en incapacité de travail

ACV bord erwtje
Quelles sont les conséquences de l’accord de gouvernement pur vous qui êtes en incapacité de travail ? 
Vous devrez reprendre le travail plus rapidement.  Au plus tard dans les trois mois suivant le début de votre incapacité de travail, vous serez concerné par un plan de réintégration.
Vous devrez vous contenter de moins. Suite au saut d’index sur les allocations d’incapacité de travail, vous allez perdre 2%. Le budget prévu par le précédent gouvernement pour une augmentation éventuelle des allocations, ce qu’on appelle l’enveloppe du bien-être, a été rabotée de 16%.

Retour plus rapide au travail

  • réforme en vue d’une réintégration rapide
  • plan de réintégration après 3 mois d'allocation de maladie 
  • élargissement éventuel de la possibilité d’une reprise du travail progressive aux personnes dont l’incapacité de travail est inférieure à 50%
  • en examen : possibilité d’une incapacité de travail partielle 
  • en examen : possibilités de cumul entre une allocation d’intégration pour personnes handicapées et un revenu professionnel 

Adaptation des allocations

  • calcul de l’allocation sur la base des 12 derniers mois de salaire (dans le cadre des actions contre la fraude sociale, cf. ci-après), pour les demandes à partir du 1er janvier 2015
  • saut d’index de 2% sur les allocations d’incapacité de travail 
  • limitation du budget pour une augmentation éventuelle des allocations dans le cadre de la liaison au bien-être (budget réduit d'environ 23% pour les travailleurs en 2018)
  • augmentation éventuelle de l’allocation minimale dans le cadre du budget (réduit) de la liaison au bien-être
  • en outre : augmentation des accises sur le diesel, le vin et le tabac 
  • suppression de l'indexation sur la réduction fiscale pour les revenus de remplacement, y compris pour les allocations déjà versées en 2014
  • augmentation des tarifs pour la poste et le chemin de fer

Economies dans les soins de santé

  • budget limité à 23,85 milliards en 2015 et ensuite croissance des dépenses limitée à 1,5% au lieu de 3% au-delà de l’indexation (= 2,63 milliards d’économie en 2018)
  • économies supplémentaires pour un montant de 236 millions d’ici 2018 (soit, avec la limitation de la norme de croissance, un montant total de 2,87 milliards d’économie)
  • la manière dont les économies seront réalisées n’est pas encore connue