Pourquoi un Tax justice day ?

Le RJF et le FAN ont conçu la journée de la justice fiscale, voici cinq ans, en réponse à la journée de la libération fiscale décrétée par le cabinet d’audit international, PricewaterhouseCoopers (PwC). 
Selon ce cabinet, tout ce que nous gagnons à partir de ce jour de «libération» est pour nous alors que les pouvoirs publics auraient «accaparé» tout ce que nous avons gagné jusqu’au jour précédent. A en croire PwC, les impôts et contributions prélevés par les pouvoirs publics provoqueraient donc un appauvrissement phénoménal de la population. Bien sûr, la réalité est très différente. Nos impôts et contributions financent la sécurité sociale et les services collectifs et tout le monde en bénéficie. Mais les deux tiers des recettes fiscales de l’Etat proviennent des revenus du travail et des impôts sur la consommation alors que les bénéfices des entreprises et du capital ne contribuent guère, voire pas du tout, aux recettes de l’Etat.