Comment nos eurodéputés ont voté sur les droits sociaux

Nouveau rapport sur le comportement de vote des eurodéputés belges.
A la demande de la CSC, l’ONG Vote Watch a réalisé un rapport sur la manière dont les eurodéputés belges ont voté sur les droits sociaux. Ce rapport a été réalisé dans un souci de transparence, d’information et de formation visant à donner les clés pour agir en faveur d’une Europe plus sociale.
Le rapport Vote Watch analyse une série de votes parmi les plus emblématiques de cette législature : rapport Rodrigues, vote sur le financement du plan Juncker, celui sur le CETA ou celui sur le rapport annuel sur REFIT. 
La CSC tire plusieurs conclusions suite à la publication de ce rapport.
Il existe une importante préoccupation pour les questions sociales selon l’analyse de ces votes chez les eurodéputés Verts, socialistes et en partie chez les Démocrates-chrétiens. 
Des problèmes plus structurels, notamment au niveau des politiques économiques persistent. Les politiques d’austérité continuent. Il manque un changement de cap à la hauteur des promesses de Jean-Claude Juncker qui parlait d’une commission européenne de la dernière chance,  d'une commission européenne de dialogue social et du renforcement des droits sociaux.
La CSC appelle à une cohérence des politiques mettant les droits sociaux à la Une, les institutions européennes doivent se donner les moyens nécessaires pour mettre en place des mécanismes institutionnels. Les logiques de marché intérieur (paquet service, détachement, SUP, ...), compétitivité, gouvernance économique, de simplification administrative (REFIT, Mieux légiférer) doivent être soumis aux droits sociaux et non pas l’inverse.