La CSC approuve l’accord interprofessionnel 2019-2020!

 Le Conseil général de la CSC a approuvé aujourd’hui l’accord interprofessionnel à 65%.
Au vu du la situation politique actuelle, l’accord interprofessionnel est la seule chance de progrès social pour les travailleurs :
  • Une augmentation du salaire brut (1,1%) en plus de l’indexation (3,4%). Grâce à un AIP, les travailleurs des PME et ceux des secteurs où les syndicats sont moins forts peuvent, eux aussi, espérer cette augmentation.
  • Les emplois de fin de carrière et le RCC restent possibles avant l’âge de 60 ans pour les métiers lourds, les carrières longues et dans les entreprises en difficultés et en restructurations: emplois de fin de carrière à 4/5e à partir de 55 ans, emplois de fin de carrière à mi-temps à partir de 57 ans et RCC à partir de 58 ou 59 ans.
  • Une augmentation automatique de 1,1% au-dessus de l’index du salaire minimum interprofessionnel à partir du 1er juillet 2019, ceci après 10 ans sans hausse. À cela s’ajoute l’engagement de négocier une deuxième augmentation substantielle ultérieurement au cours de l’année. 
  • Une intervention majorée de l’employeur dans les frais de déplacements domicile-lieu de travail en transports en commun. Désormais, les 5 premiers kilomètres donnent également droit à une intervention. 
  • Une augmentation significative des pensions et des allocations sociales, en plus de l’indexation. Les minimas sont relevés de 2 à 3,5%.
Sans cet AIP, les grands perdants seraient les personnes qui touchent les salaires les plus bas, les travailleurs âgés, les navetteurs qui se rendent au travail en transports en commun, les travailleurs des PME, les pensionnés...   
Bien entendu, la CSC continue d’affirmer que la nouvelle loi sur la norme salariale comporte bon nombre de logiciels frauduleux. Nous maintenons notre opposition à cette loi. Un nouveau gouvernement devra naturellement l’adapter.   
Il va de soi que nous n’acceptons pas que le monde politique remette cet accord en cause. Cet accord constitue un tout indivisible.
Contact: François Reman - Attaché de presse - + 32.2.244.32.96