La CSC wallonne soutient le personnel de l’Avenir

La CSC wallonne exprime sa solidarité et apporte son soutien aux membres du personnel des Éditions de L’Avenir. L’ampleur du plan de restructuration annoncé ce mardi est d’une violence que l’on pensait réservée aux tenants du capitalisme sauvage. La CSC wallonne soutient la Centrale nationale des employés (CNE) et les représentants du personnel dans les difficiles négociations qui s’annoncent, et dont elle attend que des solutions justes soient trouvées pour chaque travailleuse et chaque travailleur. 
Le personnel a raison de s’interroger sur les réelles intentions des actionnaires de l’entreprise : réduire de 25% l’effectif de personnel ne peut en aucun cas être considéré sérieusement comme le moyen d’accroître l’attractivité du journal et d’augmenter son lectorat ! L’objectif est donc sans doute ailleurs, et s’il réside dans la volonté de doter la Wallonie d’un seul groupe de presse régionale, c’est tout simplement une régression démocratique intolérable. 
Depuis de nombreuses années, l’Avenir fait partie de ces médias qui se sont distingués dans le paysage médiatique belge francophone par le refus de céder à la facilité et par la volonté de sa rédaction de s’adresser à l’intelligence de ses lecteurs en éveillant leur esprit critique. 
La CSC wallonne salue le courage d’un journal qui n’a pas hésité à donner la parole à ceux que d’autres préfèrent stigmatiser ou caricaturer, comme les migrants et les sans-abri, en publiant leurs récits de vie; un journal qui a aussi veillé à assurer en toute indépendance le traitement des affaires politico-financières qui ont touché ses actionnaires. 
La CSC wallonne réaffirme son attachement à une presse plurielle et à une presse de qualité. La démocratie a besoin d’une presse de qualité, et en particulier d’un journal comme L’Avenir : sa disparition serait une perte irrémédiable pour les Wallonnes et les Wallons. 
La CSC wallonne soutient les travailleuses et travailleurs de l’Avenir dans leur combat, juste et fondamental.
Contact presse: François Reman 022463296