publication
19.09.2014
Bonjour
au suivant
Home | Plan du site |NL|DE
Retour | S'affilier | Contact
Aide | S'enregistrer
 
 
CSC Confédération  >  Actualité  >  Nouvelles  >  Détails  >  20 juin : journée nationale du nettoyage
Imprimer | Partager
 
 
16.6.2011

Les professionnels du propre à l'honneur !


Plus de 200.000 personnes en Belgique – des hommes et surtout des femmes – gagnent leur vie en nettoyant. Comme chaque année, à la même époque, la CSC-Alimentation et services s’efforce de donner un coup de projecteur sur cette profession souvent oubliée, parfois méprisée.

Une nettoyeuse raconte: «Une fois, nous étions dans l’ascenseur et l’adjointe du manager a dit (en notre présence): “Je ne vais pas dans l’ascenseur avec ces gens”. Elle a attendu le suivant».

Une autre, d’origine bulgare, employée à Bruxelles, froissée par les directives l’enjoignant à passer par les parkings pour éviter de traverser certains halls du site qu’elle contribue à maintenir propres, ironise: «S’ils le pouvaient, ils nous feraient passer par les canalisations!».

Une troisième, confrontée au mutisme du personnel du site sur lequel elle effectue le nettoyage, explique: «Ils ne parleraient pas à une poubelle, donc ils ne te parlent pas».

Si tous les nettoyeurs et nettoyeuses ne se sentent pas systématiquement rabaissés dans leur environnement de travail, beaucoup partagent en effet ce sentiment d’invisibilité. Les horaires décalés (avant ou après les heures de bureau) en vigueur dans ce secteur y sont pour beaucoup. D’où l’idée de plus en plus présente chez les militants syndicaux du nettoyage de faire réaliser les tâches de nettoyage en journée: «Je me demande pourquoi on ne commencerait pas notre travail à 8 heures du matin.

Pourquoi? Où est le problème? On commencerait à 8 heures, on terminerait à 11 heures. Il est où, le problème? On aurait des contacts avec les gens, il y aurait moins de réclamations parce que les gens oseraient demander directement quelque chose. On passerait dans les bureaux pendant les heures. A la limite, on pourrait décaler le travail d’aspirateur vers le soir» confie un chef d’équipe de nettoyage.
Récemment, une enquête menée par l’Université de Bruxelles a confirmé les difficultés qu’ont les nettoyeurs de combiner leur vie professionnelle et leur vie privée, en particulier lorsqu’ils travaillent tard (surtout après 19h) et en horaires coupés (par exemple de 6h à 9h et de 17h à 20h).

Sur base de cette étude, la CSC-Alimentation et services compte bien entamer un dialogue avec les employeurs pour améliorer les horaires et diminuer la pression au travail. Dans le courant de cette année, une campagne de sensibilisation visant les clients des entreprises de nettoyage sera également lancée avec pour objectif de promouvoir le nettoyage en journée.
Home  |  Actualité  |  Qui nous sommes  |  Publications et documentation  |  Concertation  |  Droit social  |  E-Services  |  Cookies  |  Contact
Disclaimer